Faire des économies d’énergie, et plus particulièrement d’électricité à l’école : telle est l’objectif du challenge Génération 0 watt lancé depuis quelques années par la région wallonne.  Pour la première fois cette année, à l’initiative de l’échevin des Bâtiments Xavier Desgain, un établissement de Charleroi, l’école du Phénix à Dampremy y participe activement. Ce jeudi  28 novembre marquait la première phase du défi et on peut dire que c’est une affaire qui roule.

Une formatrice du Crié (Centre Régional d’initiation à l’environnement) est en effet venue dispenser une animation qui a reçu un accueil enthousiaste des enfants de la classe de 6ème qui avait été sélectionnée. Ces derniers ont été sensibilisés à tous les petits gestes qui, au quotidien, permettent de diminuer la consommation d’électricité, ils ont aussi pu réaliser un audit de leur école.

25% de la consommation électrique d’une école se réalise durant les heures creuses et la nuit : il y a donc manifestement des économies à réaliser dans ces plages horaires, mais éteindre la lumière quand il la luminosité est suffisante, ne pas éclairer toute une classe lorsque c’est possible, sont des gestes qui peuvent avoir une incidence sur la consommation. Le défi est relevé si l’école parvient à diminuer sa facture de 10% et les élèves semblent particulièrement motivés.

L’initiative, qui implique et motive les enfants, les sensibilise également à adopter en tout temps un comportement économe en énergie. C’est aussi l’intérêt de ce défi, de former cette fameuse génération 0 watt, plus attentive à l’environnement, à un usage raisonné de toutes les énergies.

Xavier Desgain était à l’école du Phénix ce jeudi, en compagnie de Julie Patte, échevine de l’enseignement et d’une équipe de Télésambre, pour venir tâter le pouls de l’opération. Convaincu. L’année prochaine, c’est sûr, d’autres écoles primaires de Charleroi participeront au défi.

 

Share This